MANUEL DE COURS Optimisation du Mouvement ... Optimisation du Mouvement L’optimisation du...

Click here to load reader

  • date post

    05-Mar-2021
  • Category

    Documents

  • view

    12
  • download

    1

Embed Size (px)

Transcript of MANUEL DE COURS Optimisation du Mouvement ... Optimisation du Mouvement L’optimisation du...

  • PAR MAI-LINH DOVAN M.SC., CAT(C) Fondatrice, Rehab-U | Movement & Performance Therapy Thérapeute du sport agréée

    MANUEL DE COURS

    Niveau - 1

    «Rehab-U | Movement & Performance Therapy» et ses logos sont protégés par les droits d’auteur.

    Sous les droits d’auteur réservés ci-dessus, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, distribuée ou transmise sous quelque forme ou par quelque

    moyen que ce soit, y compris, sans limitation, la photocopie, l’enregistrement ou toute autre méthode électronique ou mécanique, sans l’autorisation écrite préalable

    de l’éditeur.

    Optimisation du Mouvement

    Optimisation du Mouvement pour la Préhab et la Performance

  • P a g e | 2 © 2019 Rehab-U | Movement & Performance Therapy. Tous droits réservés.

    Optimisation du Mouvement L’optimisation du mouvement est un terme populaire à l’ère de l’entraînement fonctionnel, et à juste titre. Optimiser, c’est «tirer le meilleur parti possible d’une situation, d’une opportunité ou d’une ressource» et c’est finalement ce que nous essayons tous de faire: améliorer le mouvement.

    On ne peut corriger et optimiser les patrons de mouvement fondamentaux s’il existe des dysfonctions au niveau des complexes du core, de l’épaule et de la hanche. L’optimisation de la fonction de l’épaule et de hanche est donc un prérequis nécessaire pour développer et améliorer les patrons de mouvement fondamentaux et donc, la performance.

    Au-delà de la performance, la fonction optimale des complexes de l’épaule et de la hanche pour la centralisation articulaire, le positionnement et le contrôle moteur sont des éléments essentiels à la prévention de blessure.

    Ce cours vous fournira des principes pour évaluer et identifier de façon efficace les dysfonctions des complexes de l’épaule et de la hanche, ainsi que des stratégies, des moyens et des méthodes pour construire votre intervention sur la base de votre analyse.

    Aperçu du contenu :

    • Théories fondamentales et concepts cliniques (applicables pour le coach/entraîneur) en lien avec l'optimisation du mouvement

    • Mobilité et stabilité: Une vision alternative sur le pourquoi et le comment nous utilisons les outils de mobilité

    • La stratégie en optimisation du mouvement : Mobilisation, Activation et Intégration

    • La Respiration et le Core: Stratégies pour une respiration adéquate et un core plus

    fort

    • Biomécanique du Pied : Évaluation et intervention pour la stabilité du pied

    • Anatomie fonctionnelle et dysfonctions communes du complexe de l'épaule et de la hanche

    • Évaluation Fonctionnelle: Identification des limitations du mouvement et des dysfonctions

    • Exercices correctifs et de réadaptation pour une intervention d’impact

    • Programmation en optimisation du mouvement pour la prehab et la performance

    • Études de cas

  • P a g e | 3 © 2019 Rehab-U | Movement & Performance Therapy. Tous droits réservés.

    SECTION 1 - THÉORIES FONDAMENTALES ET CONCEPTS CLINIQUES (APPLICABLES POUR L’ENTRAÎNEUR/KINÉSIOLOGUE) EN LIEN AVEC L’OPTIMISATION DU

    MOUVEMENT INTRODUCTION Pourquoi l’optimisation du mouvement? Optimiser, c'est «tirer le meilleur ou le plus efficace d'une situation, d'une opportunité ou d'une ressource», et ultimement, c'est ce que nous essayons tous de faire: améliorer le mouvement. Optimal ne veux pas dire parfait. Optimal est tout simplement le plus favorable. Le truc avec le corps humain, c'est qu'il est très adaptable (et principalement câblé pour la survie et la conservation de l'énergie). Le truc avec l'adaptation est qu'elle est spécifique au contexte et basée sur le comportement. Le truc avec le comportement est qu'il est influencé par des facteurs physiques et psychosociaux. Cela signifie que le mouvement est essentiellement un comportement. Les sports ne sont pas bons pour la santé Si nous sommes impliqués dans un sport ou une discipline spécifique, la variabilité des mouvements est parfois intentionnellement limitée. Autrement dit, certaines catégories de mouvement qui ne sont pas spécifiques au sport / à la discipline sont plus rarement entraînées. Le problème avec cette limitation est que 1) elle enseigne au corps que ces mouvements ne sont plus «nécessaires» et donc, le corps « verrouille » des régions dans un effort de limiter les mouvements et conserver l'énergie, et par conséquent, 2) ils ne sont plus accessibles et deviennent des régions d'instabilité. Qu'il s'agisse de plans de mouvement, de stratégies de gainage, de chaîne ouverte ou chaîne fermée, de mouvements en isolations ou composés, l'accent est toujours mis sur ce que nous faisons ou devons constamment faire. Mais rappelez-vous que si nous devenons bons dans ce que nous faisons constamment, nous devenons moins tolérants à ce que nous ne faisons constamment PAS. La douleur change le comportement Il y a typiquement deux scenarios en situation de douleur:

    1) La douleur a changé le mouvement. Il s’agit du pain adaptation syndrome. 2) Le mouvement occasionne de la douleur

    Dans les deux cas, il faudra restaurer les composantes fondamentales du mouvement : mobilité, stabilité, contrôle moteur, séquençage et patterning. Tout comme le mouvement n'est pas parfait, il n'y a pas non plus de système parfait qui le rendra optimal. Possiblement la limitation la plus importante d'un système rigide (ou d'une approche systématique) est qu'il ne peut généralement pas tenir compte de la perception. Les perceptions de vos clients seront la variable confusionnelle de tout système que vous utilisez pour travailler avec eux, cette variable qui peut affecter tous vos résultats. En revanche, une stratégie a une portée plus large et explore de nombreuses voies vers le résultat souhaité. Elle examine tous les facteurs d'influence possibles. L'optimisation du mouvement est une stratégie. C'est une stratégie qui rendra le corps plus résilient, une stratégie à la fois préventive et axée sur la performance.

  • P a g e | 4 © 2019 Rehab-U | Movement & Performance Therapy. Tous droits réservés.

    1.1 THÉORIES FONDAMENTALES 1.1.1 LA POSTURE

    *tire de www.jandaapproach.com Le Dr Vladimir Janda (1928-2002) a fortement influencé l’importance du système nerveux central dans la médiation de la douleur chronique par un déséquilibre neuromusculaire. En 1979, il a proposé et défini les upper crossed syndrome et lower crossed syndrome, qui forment ensemble le layer syndrome (représenté ci-dessus). En résumé, les syndromes nous permettent de prédire les muscles facilités (orientés concentriquement) et plus faciles à recruter par rapport à ceux qui sont inhibés (orientés de manière excentrique) et plus difficiles à recruter. Ces concepts continuent à être profondément ancrés dans une approche fonctionnelle conçue pour optimiser le mouvement, mais il est important de garder à l'esprit qu'il s'agit de schémas qui ne sont pas toujours liés à un dysfonctionnement (ou à une douleur). Ils peuvent cependant indiquer que le système est sous tension et / ou que la position de l’articulation n’est pas optimale. Du point de vue de l’entraînement, si la position n’est pas optimale, ni le mouvement ni la production de force l’est. Comprendre les schémas d'alignement postural, vous permet de vérifier si certaines régions sont à cibler dans votre analyse. L’approche de Janda fournit des informations précieuses, mais l’intervention est largement plus complexe que «l’étirement» des muscles tendus et le «renforcement» des muscles faibles. Les muscles facilités / orientés concentriquement peuvent être plus faciles à identifier et à recruter, mais toutefois incapables de produire une tension maximale. L’objectif est donc d’établir une relation longueur-tension qui tient.

  • P a g e | 5 © 2019 Rehab-U | Movement & Performance Therapy. Tous droits réservés.

    Autres schémas posturaux :

    1.1.2. LE JOINT-BY-JOINT THEORY Le joint-by-joint theory a été développée par Gray Cook et Mike Boyle. Le principe est que le corps est muni d’articulations qui, en alternance, remplissent chacune une fonction spécifique de mobilité et stabilité. Comme les syndromes proposés par Janda, ils ont avancé que chaque articulation est sujette à un dysfonctionnement prévisible. Cette théorie est appliquée en optimisation du mouvement :

  • P a g e | 6 © 2019 Rehab-U | Movement & Performance Therapy. Tous droits réservés.

    ARTICULATION BESOIN PRIMAIRE DYSFONCTION COMMUNE

    Pied Stabilité Arche faible menant à une

    instabilité

    Cheville Mobilité Limitation en dorsiflexion

    Genou Stabilité Manque d’adaptabilité

    Hanche Mobilité Hypomobilité en rotation et en

    extension

    Lombaire Stabilité Hypomobilité, rigidité protectrice,

    hypertonicité,

    Thoracique Mobilité Hypomobilité en extension/rotation

    Scapula Stabilité Dyskinésie, substitution

    Gléno-humérale Mobilité Substitution, gripping

    Cervical Supérieur – mobilité Inférieur - stabilité

    Hypomobilité supérieure

    Les syndromes de Janda sont des outils qui nous incitent à considérer la relation longueur- tens